La Cité Des Amateurs
Bienvenue sur notre forum




Un Forum d'amateurs Pour Les Amateurs

La Cité Des Amateurs

Voilà un modeste forum pour tous les fans de creation de vidéos, de jeux, de fanfics et de figurines
 
AccueilBienvenus CalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Shoutbox

Agrandir le chat .
Nos Partenaires
Derniers sujets
» Quelque screen
Ven 18 Nov - 21:56 par Alexandrov

» Ultimate Apocalypse Mod (DOW SS)
Ven 18 Nov - 21:54 par Alexandrov

» News ME 4
Jeu 8 Sep - 19:39 par Therokanne

» All of Me - John Legend Cover
Dim 4 Sep - 4:40 par Therokanne

» Dawn of War: Soulstorm - Firestorm over Kaurava
Mer 31 Aoû - 8:39 par Therokanne

» Marvel Secret War guide de lecture
Sam 27 Aoû - 9:30 par Therokanne

» une vidéo du Action RPG Vampyr
Sam 27 Aoû - 6:26 par Therokanne

» Tyranny
Mer 24 Aoû - 7:26 par Therokanne

» mon projet de BD
Mar 23 Aoû - 14:27 par Therokanne

» Divinity : Original Sin II en early access
Mar 23 Aoû - 6:59 par Therokanne

» Le cercle Blanc de Nora robert
Lun 22 Aoû - 6:14 par Therokanne

» Preview : Seven - The Days Long Gone
Dim 21 Aoû - 8:55 par Therokanne

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Jeu 31 Juil - 2:37

Partagez | 
 

 Une fausse révolte?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Une fausse révolte?   Jeu 18 Déc - 10:57

voilas une histoire que j'ai inventée mettant en scène principalement mon chapitre:les Darks Deamons dont je retracerai l'historique et la fiche d'identité ultérieurement
et désolé d'avance pour mes fautes de frappes
edit: chaque chapitre comportera 5 partie et je devrai m'arrêter vers les 4 chapitres


Chapitre I: Une révolte
Partie 1: Une idée concrétisée

Le sergent s'avançât et nous cria:"Sur ordre du haut commandement du chapitre, nous allons faire quelque chose que personne d'autre n'a jamais tenté...."
Un long moment après je me dit que c'était pourtant simple a comprendre, il n'y avait pas a faire un long discours on devait jouer les hérétique et devoir rejoindre le chaos tout en restant convainquant pour éviter tout soupçons de la part des forces du chaos. Mais devoir renier nos croyance en l'empereur, même pour de faux ce n'est pas possible pourtant le sergent m'a convaincu ainsi que tout le monde ici. Au total, nous serons 3 compagnies entières qui allons rejoindre le chaos mais je me demande comment il vont se débrouiller pour faire croire sa tout le monde....
Le lendemain, très tôt, nous nous sommes dépêcher de nous préparer a réaliser notre opération "starlight", la fausse hérésie, et le sergent demanda une dernière fois a tout le monde:"Si vous ne voulez pas participer, libre a vous de rester ici car je rappelle que tout ceux qui me suivrons seront excommunié et sûrement traiter de tout les pires noms et que vous serez pourchassé sans relâche comme des chiens, alors je le dit une dernière fois: Ceux qui ne veulent pas participer a cette opération peuvent rester ici." Mais personne ne broncha, personne ne dit quoi que ce soit, ce fut un silence comme celui que ont fait durant ces arasantes commémorations, alors le sergent décida de casser le silence part:"Et bien, je vous remercie de participer a cette opération, qui sera sans doute la dernière pour la plupart d'entre nous.... Maintenant, en avant! On a une manoeuvre a préparer."
Alors nous entrâmes tous dans les barges de batailles, dans le silence de la mort, et le vrombissement de toute la carlingue nous fit remarquer que l'on décollais. Alors on prit tous nos postes de combat, et nous nous préparâmes aux combat: on doit faire un raid sur la planète d'Orax, un monde minier non loin de notre base et de l'oeil de la terreur. Après de longues heures, nous sommes arrivée en bordure de la planète et nous commencèrent a la bombarder. Les Défense ce mirent en alertes mais mirent beaucoup de temps avant de répliquer, ce qui nous permis de détruire la plupart des ces installations. Mais comme prévu dans le plan, une compagnie de gardes impériaux était la, mais ont vit bien que ils semblaient surpris, et l'ordre de se préparer pour la bataille fût donner, alors ont se prépara tous au largage, peux avant que l'ont soit en position, une communication de notre psyker:"Les forces impériales viennent de demander de l'aide face a notre attaque, alors il va falloir aller vite si vous voulez rester en vie, car le fait que nous sommes renégats est déjà le cas depuis peux avant notre départ. "Alors on se prépara au largage et quand ce fût fait, les combat commencèrent.... Me demandant ce que j'allais faire une fois en bat, combattre mes frères qui défendent l'impérium, cette idée ne me plaisait pas, mais pour concrétiser notre plan c'était obligatoire.

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr


Dernière édition par clonetrooper le Ven 3 Avr - 17:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Jeu 18 Déc - 11:58

Chapitre I: Une révolte
Partie 2: un combat fratricide

Les pieds dans la boue, j'avance tant bien que mal. J'entend des cri de terreur non loin de la: qu'est-ce que c'est?Un énorme vrombissement de réacteur au dessus de ma tête, je lève la tête pour regarder: c'est le land raider crusader qui arrive. On doit faire vite, l'inquisition ne va pas tarder, alors ils ont sortit la grosse artillerie. C'est alors que je rejoint le gros des troupes qui avance vers la ville de "corbierre", drôle de nom, et c'est la que je voit les gardes impérieux tentant de nous repousser. leurs véhicules explosaient les uns après les autres grâces aux troupes aéroporté ce qui m'arrange, car je n'ai pas envie de combattre ces imposant véhicules, même si les nôtres le sont beaucoup plus. Un dreagnought vient d'atterrir juste devants moi: il s'en est fallu de peux. Enfin, l'ordre de chargé est donné, je peux aller aider mes frères, même si cette idée ne me plaît guère de combattre la garde impérial. Après avoir grimpé le talus qui se trouvait devants moi, je voit enfin tout le chant de bataille, et je réalise avec stupeur que les cadavres de spaces marines sont très rares, cela ressemblai plus a un massacre que a une bataille, mais les ordres sont les ordre et je commence donc a charger dans le tas. Soudain, des tirs de mitrailleuse me frôlent, et après m'être mit a couvert, je découvre enfin le bunker qui n'avait pas été débarrassé de ses occupant et qui me tirait dessus. Je décide de charger, accompagné de 2 autres de mes frères, je lance une grenade a l'intérieur et j'entend les cri de terreur de occupant puis l'explosion transperçait et plus rien... "Attention!" vociféra mon coéquipier, mais trop tard il se fit tué par un tir de laser qui le transperçait de part en part. Fou de rage, je chargeai les commanditaires de cette attaque, mais un autre de mes frères les eux avant avec un bolter lourd. Il me cria:"Fait attention, c'est dangereux des laser là! Je vous couvre, vous pouvez y aller." L'écoutant je m'enfonçait dans la ville appuyer par un dreagnouht qui venait d'arriver, c'est alors qu'au virage d'une rue, je vit une marre de lumière bleue, de tirs et de flammes me foncer dessus. Dans un élan de survie, ou peut-être par réflexe, je bondit au sol et esquivant la plupart des tirs meurtrier, mon armure arrêta le reste. Mais je devais vite me mettre a couvert, c'est alors que le dreagnought chargea les forces impériales malgré le déluge de tir. J'en profita pour ramasser mon bolter et me mettre a couvert de l'autre côté de la rue. Le dreagnought arriva jusqu'aux gardes, prit de peurs une bonne partie se replia, l'autre partie restant sur ses positions se firent mit en charpie par le dreagnoughts. Mais un char Leman Russ arriva et fit exploser le dreagnoughts. Ce qui nous mit dans une situation difficile, mais les soldats ne s'étaient pas regroupé autour du char, mais derrière, ce qui laissait place a nos artificier pour le faire exploser. Et c'est ce qu'on fit, je courait avec deux autres soldats et un artificier vers le char, un de mes frère faucher par les tirs du char le tin pas assez longtemps, on était plus que 3. Les gardes qui voyaient notre manœuvre voulaient charger, mais les tirs provenant de derrière étaient trop soutenu, et leurs lâcheté trop grande. Alors l'artificier posât sa bombe et nous fit signe de s'éloigner, ce qu'on fit mais les tirs du char étant trop grand, l'artificier prit le risque de nous faire sauter avec. Ejecter avec l'explosion, j'ai perdu connaissance.

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr


Dernière édition par clonetrooper le Ven 3 Avr - 17:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Sam 20 Déc - 17:40

Chapitre I: Une révolte
Partie 3: un réveil mouvementé

Je reprenait connaissance petit à petit, la vue encore brouillée et les sens embrumé mais en un seul morceaux. Une douleurs dans la poitrine m'empêchait de me lever, c'était un éclat du char que l'on avait fait exploser sans doute. Alors je l'ai retiré et laisser l'armure prodiguer les premier soins. Une fois totalement en éveil, je me leva pour chercher les autres Darks deamons. Le problème, c'est que si ils n'ont pas chercher des survivant, c'est qu'ils ne peuvent tout simplement pas. Alors une explosion vint a me sortir de mes pensée, je me dirige alors la bas aussi vite que possible, armé de mon bolter.
Je découvre dans une ruelle un Spaces marines me fonce dessus alors prit d'un réflexe je fait feu sur lui, et l'abat aussi tôt. Alors je découvre ses emblèmes, il s'agit d'un ultramarine, ce qui veut dire que les renfort sont arrivé durant mon sommeil. Je fonce vers son ponts de départ, et je découvre un champ de bataille âprement disputé entre nos forces, et les restes de gardes impériaux plus les ultramarines. Je réfléchit, et me jetât dans la bataille qui faisait rage. Les ultramarines surpris de me voir arriver ne m'opposèrent guère de résistance. Je les fauchait a coup de bolter et de couteau, gardes ou spaces marines, ils ne peuvent rien faire face a un Darks Deamons au corps a corps, d'autant plus que les autres chargeaient en même temps ce qui leurs augmentaient la pression. Mais un tir me transperçât l'épaule gauche et me fit tomber le bras et le torse couvert de sang. Un ultramarine s'avance alors vers moi pour m'achever, mais heureusement un tir l'en empêche et le tue avant. Les forces loyalistes mises en déroute un de mes frères s'avança vers moi pour me dire: "Bravo mon frère, vous nous avez permit de charger et de gagner ce combat, on va vous conduire aux vaisseau pour vous soigner." ne sachant que répondre je répondit par un simple hochement de tête. C'est alors que une transmission: "Appel a tout les darks Deamons il faut se replier pour mener a bien notre mission, je répète, il faut se replier. Rendez vous a la piste d'atterrissage. Prenez tout les blessé possibles et posez des mines, explosifs un peux partout pour ralentir les ultramarines." Alors on s'exécuta, et étrangement on eu aucun problème a rejoindre les thunderwak. Même les vaisseau Dark angels hésitaient a attaquer notre flotte, ce qui nous arrangeaient. On me menai a l'infirmerie, et je n'était pas le seul. On était beaucoup d'ailleurs, j'avais rarement vu autant de monde a l'infirmerie. Mais on s'enfuya a travers le warp facilement trop facilement selon moi. Aucun combat spatial n'a été livré avant que on s'enfuient, mais après tout de quoi je me plain?

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr


Dernière édition par clonetrooper le Ven 3 Avr - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Mer 24 Déc - 11:23

Chapitre I: Une révolte
Partie 4: un nouveaux départ

Je me réveille en sursaut. Un cauchemar m'a sortit de mon sommeil. Ne pouvant plus dormir, je décida d'aller faire un tour. Mon épaule me fait toujours mal, mais moins qu'avant et j'en suis content. Je me dirige vers la passerelle de commandement pour demander la suite des opérations. Etant blessé, je n'ai pas pu assister au briefing. Alors je demande au sergent: "Sergent! Dites on va faire quoi maintenant?" étonné de cette question, il fixa tout de suite mes bandages et devina immédiatement pourquoi j'avait poser cette question, et il me répondit: "On n'a pas fait assez de bruit, il va falloir donner un autre coup de poing dans la table, même si sa ne m'enchante guère." toujours poussé par ma curiosité que mon instructeur m'avais maintes et maintes fois blâmer je demandait: "Alors on va encore passer a l'action?", "Oui" me répondit-il immédiatement et continua avec: "Maintenant retournez a l'apothicarium, vous êtes blessé et vous ne pouvez pas vous battre, ce que l'ont va faire ne vous concerne pas, c'est un ordre!" Alors je m'exécutait tout en ruminant ma rage mais dans un certain soulagement également de ne pas devoir tuer mes frères toujours sous l'égide de l'impérium.
Le vaisseau changea tout d'un coup d'allure, ce qui indiquait qu'on était sortit du warp et l'agitation quotidienne à une attaque de ce genre se passait tranquillement. Cela faisait 1 mois entier que on c'était mit hors-la-lois et à notre arrivée les défenses se mirent aussitôt en route contrairement au raid précédent le message avait due passer. Je voyait les action se déroulée depuis l'infirmerie et on voyait nos troupes progresser tranquillement à travers les lignes ennemie. Quand soudain l'alarme retentit. C'était une flotte qui émergeait du warp et leurs déclaration fût quasi immédiate: "Ici l'inquisiteur Bastian Taladore qui vous parle Darks Deamons. Rendez vous et voyez la lumière de l'empereur où vous subirez le châtiment ultime." Un long silence se fit après cette déclaration puis les ordres tombèrent: "Préparez vous a un combat spatial rude, il faut nous replier le plus vite possible. Commencez l'évacuation de nos troupes en sol immédiatement, et que tout ceux capable de se battre se tiennent prêt au combat."

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr


Dernière édition par clonetrooper le Ven 3 Avr - 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Mer 31 Déc - 18:05

Chapitre I: Une révolte
Partie 5: Un départ difficile


L'apothicaire qui plus tôt m'empêchait de me lever me fît me lever aussi vite que possible pour me préparer au combat. J'enfilai mon armure et une douleur dans mon épaule droite me rappela que je n'était pas au meilleur de ma forme. Une fois en position, j'attendait et c'était quelque chose que je détestait on allait se faire attaquer mais rien ne se passait. Quand soudain des secousses me firent savoir que les hostilités avaient commencées et le haut-parleur cria: "L'inquisition arrive! Ils commencent a attaquer, préparez vous!" Les combats dehors devaient faire rage à en juger par les secousses que ont ressentait mais rien a faire pour l'instant et j'enrageai a ne pouvoir rien faire. Enfin l'alarme se mit a sonner et annonçant: "Barges a tribords! Abordage en court dans le secteur 9-C, rendez vous immédiatement là-bas!" Je courrai en direction du secteur 9-C , gauche, droite, encore à gauche et encore a gauche puis à droite mais dans ma précipitation je heurtai mon épaule dans l'angle du couloir et mon épaule me fît encore plus mal. Enfin je rejoignait un groupe de mes frères Darks Deamons qui attendaient barricadé derrière des caisses et bidons l'ennemi. "Attention, je les entends, ils arrivent!": cria l'un d'entre eux, alors je me mit également a couvert prêt a en découdre avec ces chien de l'inquisition, organisation qui me déplais beaucoup mais nécessaire, hélas. Un chevalier gris apparu et nous fîmes tous feu sur lui, il s'écroula sur le sol l'armure trouée de toute par ornée par d'éclaboussures de sang. D'autres apparurent et c'était la même chose, ils tombaient comme de mouche sous nos tirs, les armures trouée de toutes part et rouge sang., un de nos frères s'avança et vit la barge, il prit alors avec lui des explosifs et 2 de nous pour tenter de la faire exploser, nous intimant l'ordre de rester ici au cas où. On entendait les tirs et les cri d'agonie. Au bout de quelques minutes de silence on les entendait courir vers ici et c'était les nôtres, un en moins mais les autres vivants. Il cria à notre attention: "Eloignez vous, sa va sauter! et fermez de sas derrière nous!" puis on était secoué comme des orks piétiné par des squigoths, mais la barge avait sauté, un soupir de soulagement nous anima tous mais une annonce coupa ce soulagement: "Barge ennemie arrimée dans le secteur 9-B, repoussez les!" Alors on se mit en route et au détours d'un couloir on se fît canarder. Je jette un coup d'oeil et c'était des chevalier gris qui tiraient dans notre direction, ils devaient être bien plus de 10, on a aucune chance! Je lance donc une grenade frag dans leurs direction, je vit les premier explosé en milliers de morceaux dans une gerbe de sang, les suivant éclaboussé et repoussé par l'explosion et je tire dans le tas, un chevalier gris qui se releva vit sa tête explosé dans un tir de bolter, un autre éclaboussé par lui reçut un coup d'épée dans le torse. Le couloir et moi-même somme couvert de sang, et on continua en direction de la barge....
On était caché derrière des caisses, devants nous grouillaient beaucoup de partout des chevalier, et je décidai de lancer une grenade frag, mais mes frères me firent signer de ne pas m'exécuter, c'est vrai que on est drôlement prêt de ceux la, et une explosion aurai vite fait de nous éjecter ou nous blesser. Mais un chevalier gris nous repéra et la, ce n'était plus une possibilité, mais une nécessitée. Alors je lance la grenade qui explosa a l'endroit que je voulais, les chevalier gris qui n'explosaient pas sous la violence du choc furent éjecter dans tout les sens. Un de ceux la qui se ruai vers moi fût éjecter par l'explosion, et je l'achève à coup d'épée dans le thorax, le sang gicla sur moi, avant de balancer sa dépouille vers ses frères. A coup de bolter on terminai les survivant qui étaient étourdit, on avait tué une bonne 20aine de chevalier gris a 5 sans aucune perte. Mais les renfort arrivèrent et au bout du couloir on les aperçut déjà alors on se préparait, barricadé derrière les caisses, je tirait sur eux, et l'en d'entre eux vit sont armure déchiquetée sous mes tirs et éclaboussa ses allié de son sang. Mais trop tard, il étaient arriver au corps à corps, je tranchait la tête du premier qui passa à ma portée, et dans la petite salle un combat acharné s'en suivit. D'un pas agile, je me recula en arrière pour esquiver un coup de lame et je la bloqua avec mon pied par terre pour trancher la tête de celui qui était en face de moi et son casque accompagné de sa tête roula en direction des autres dans bien sur, une marre de sang. Un de mes frères se fit transpercer le corps de par en par par un coup d'épée, et un second entailler par un coup de hache, on était plus que 3 et eux 4. Je transperce a coup d'épée un chevalier gris de mon épée dans une gerbe de sang, et tire dans le casque d'un autre, qui transpercé par mon bolter m'éclabousse de sang. Un autre de mes frères se fait entailler le corps d'un coups de hache, l'autre abat le chevalier gris d'un coup de couteau dans le corps. Je charge le dernier chevalier gris qui de sa lourde hache m'empêche de m'approcher, mon frère derrière lui tire alors dessus et moi de même, énervé il me charge et je lui transperce l'épaule d'un tir de bolter, sous le poids de l'arme il la lâche et je lui transperce le thorax avec mon épée et l'achève avec sa propre hache d'un autre coup dans le thorax....

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr


Dernière édition par clonetrooper le Dim 5 Avr - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Ven 23 Jan - 16:27

Chapitre I: Une révolte
Partie 5: Un départ difficile[suite et fin du chapitre 1]


[après quelques instant sans importance]

.... Je traversai le couloir et un bruit attira mon attention: C'était un Spaces marines des mêmes couleurs que moi qui essayai de se dégager de dessous l'entassement de caisse, broyée dans une explosion sans doute. Couvert de sang mais pas du sien, me précipitant vers lui je l'aide à se dégager. Il me dit dans un soupir de soulagement: "Merci, l'inquisition a fait exploser ce compartiment dans son abordage et son effondrement m'a enseveli..." Mais des tirs le coupèrent et il s'écroula par terre comme tuer par un fantôme. Des chevalier gris fonçant sur nous et au nombre de deux, après vérification. J'en abat un dans une explosion de sang, et l'autre mangea mon épée de toute sa longueur, puis je l'envoie au loin d'un coup de poing; Je continue dans le couloir d'où venaient les chevalier gris quand soudain une explosion m'interrompit, le haut parleur grésillait: c'était un message du sergent: "A toute les unités, on a récupérer tout le monde et la dernière barge d'abordage est détruite.... On s'en va, direction l'oeil de la terreur!"

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr


Dernière édition par clonetrooper le Dim 5 Avr - 14:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Jeu 26 Fév - 18:44

Chapitre II
Partie 1: un accueil "chaleureux"

De tout le voyage je n'avais jamais quitter l'infirmerie et pour tout visiteur, j'eus l'apothicaire et un techmarine pour réparer mon armure. Mais un message du sergent vint rompre le calme habituel du voyage: "Attention, préparez vous, nous allons bientôt arriver dans un système du chaos. Notre cinéma n'a peut-être pas suffit alors nous allons sûrement devoir combattre..... Maintenant préparez vous!" . Sur ce, je me levait et l'apothicaire me fît signe que tout allait bien. Après un petit moment de préparation on était tous prêt a combattre malgré les avarie toujours visibles malgré les réparations de la barge.
Bizarrement aucune bataille ni résistance ne ce fît une fois que on était en orbite autour de la planète, et nombre d'entre nous laissèrent échapper un soupir de soulagement. Mais ce n'était pas finit, il fallait toujours débarquer et voir ce qu'il en était au sol. On partait dans un thunderhawk, et on était 30 au total, tous bien armer pour un combat relativement difficile. Et on avait raison, un jolie comité d'accueil nous attendait, mais aucun combat ouvert ne débuta lors de notre débarquement. Un prince démon vint même jusqu'à nous, et tout les hérétiques autours se prosternèrent. Pris d'un réflexe je levai mon arme en direction du prince démon, et je ne fut pas le seul, mais le sergent fît signe de ne pas tirer. Il s'avança vers le prince démon, et lui de même, on était tous tendu et prêt a en découdre par les armes s'il le fallait. Mais aucune hostilité, rien, pas le moindre et le silence qui s'en suivit me mit dans un tel état, et là aussi je n'était pas le seul.
Le prince démon finit par rompre le silence, et comme s'il avait préparer un discours se mit devants tous les spaces marines, et nous dit: "Darks deamons rescapé, nous avons eux vent de vos exploits dans la bordure de notre système, et khorne devrai apprécier vos empilement de cadavres. Et je suppose que vous venez ici dans le but de trouver une terre où vous réfugier n'est-ce pas?" Le sergent répondit par un simple hochement de tête, le prince démon continua: "votre puissance est connue jusqu'ici et quand bien même vous êtes méprisables pour nous avoir combattu par le passé, les dieux du chaos ont l'air de vous êtres favorables, sinon vous ne seriez pas parvenu jusqu'ici...." Après une courte pose comme pour reprendre son souffle ardent, couleur flamme: "Si vous voulez trouver des terres, vous devrez les prendre vous-mêmes! Et n'espérez pas pouvoir les prendre ici! Maintenant partez avant que je ne vous écrase!"
Le sergent tourna des tallons et inquiet de ce qu'il venait de savoir, nous n'aurons pas le repos pour l'instant. Comme si c'était une simple entrevue chacun retourna d'où il venait derrière sont chef hormis un champion du chaos qui nous fixait d'un air méfiant et mépriser. Puis dans raison apparente, il chargea, je charge à mon tour vers lui n'ayant pas le temps de dégainer quoi que ce soit, je le heurte de mon épaule et il s'envole à plusieurs mètres. Fous de rage il se lève et charge a nouveaux vers moi, là j'ai le temps de dégainer mon épée et je lui tranche la tête, qui roule sur quelques mètres, sont corps sans vie s'écrasant par terre.... Le prince démon du haut de sa colline nous lança: "ici ce n'est pas un havre de paix, nous somme réunit dans un même but, mais ce n'est pas la paix pour autant!"

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr


Dernière édition par clonetrooper le Dim 5 Avr - 14:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Jeu 19 Mar - 16:50

Chapitre II
Partie 2: Un foyer à retrouver



On remonta dans le thunderhawk, le capitaine restait dépité par ce qu'il avait vu et je pense que beaucoup de mes frères l'étaient et que attaquer cette vermine les démangeaient encore plus. Mais l'opération devais être un succès quoi-qu'il en coûte. De retour dans les barges de batailles, les autres étaient curieux de savoir ce qu'il s'était passer, et notre mine dépitée les rafraichirent drôlement.
J'était dans le poste de contrôle de la barge de bataille, et le capitaine restait sans voie devans ce qu'il se passait. et un long silence se fît peser dans la salle, malgré les bruis de mécanique et d'électronique.Puis le capitaine se leva et pris sa déscision: " A la flotte, préparez vous à rentrer dans le warp, nous allons batîr notre maison!" . Les serviteurs se mirent immédiatement au travail, et l'un d'eux s'avnça vers le capitaine pour demander la destination. Alors le capitaine se mit à sourir et pointa l'écran en s'exlamant: "Nous allons conquérir ce système. C'est un système lourdemement défendu, et il est d'une importance crutiale car il permet d'approcher du système de cadia, et également des planètes du centre de l'oeil de la terre..." Mais le serviteur n'avait pas écouter, et lorsqu'il vît où les vaisseaux iraient, il se mouva pour indiquer où ils devaient aller. L'annonce du capitaine à tout les vaisseaux ne se fît pas attendre: "Mes frères, nous allons nous diriger vers le système d'Abrigado. Ce système est d'une importance cruciale pour l'impérium, mais nous allons devoir le renier pour duper ces hérétiques. Je préconise la profannation de tous les symboles de notre appartenance à l'impérium! Nous ne serons pas juger par notre apparence, mais par notre coeur!"
Les jours passèrent, puis les semaines, et enfin un mois entier passa dans le warp. Mais finalement, on arriva à destination. Le système d'abrigados, non loin de cadia, ni de fenris, ni trop près non plus de systèmes impériaux pour être en plein coeur des territoires du chaos. Je me dégoutait dans ma nouvelle armure, et beaucoup partagaient mon sentiment mais les ordres sont les ordres, et nous sommes entrainer à les suivres même si cela doit nous entrainer à la mort.

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Jeu 19 Mar - 18:36

Chapitre II
Partie 3: Une patrie enfin trouvée




Les vaisseaux sortaient du warp. Et de loin, les planètes du système d'abrigados étaient toute normale, ormis la 3ème en partant du soleil, qui possédait une énorme tâche noire, on eu dit qu'elle était corompue sur toute cette zone. les vaisseaux avançaient tels des insectes infectant un champ de blé.En orbite autour de la planète, des défenses orbitales firent feu. C'était des armes banales que les bouclier ont arrêter. Même si la précision laissait à désirer, et une brève riposte des batteries mit fin a ces quelques tirs.
Le débarquement sur la planète allait débuter. Installé dans les pods orbitaux je ne voyait rien sur la zone de combat, jusqu'à l'inpact. Le choc est rude, mais les pods sont fait pour, et un de mes frères sortit juste devans moi. Quand je vis le paysage dehors, mes yeux ne purent s'en détacher si des ordes d'hérétiques ne fonçaient pas vers nous. Des mutants, et damnés en tout genres xénos ou non foncent vers nous quand un pods heurta le sol non loin en pleins sur le groupe d'hérétiques. Ce qui en écrasa plusieurs, et fit voler les autres. j'abatait avec mon groupe les survivants à cet impact, lorsque des troupes de marines du chaos aparurent au loin, accompagné de démon. C'étaient des marines de l'alpha légion accompagné de démon mineurs, je les vit avec mon oeil bionique qui me permit de zoomer sur leurs zones. Du haut de la coline je vit deux forteresses lourdement défendue et deux hordes de mutants et damnés fonçaient vers nous. Des petits groupes d'hérétiques plus prèt de nous arriveraient dans 10 minutes, contrairement aux 3 autres colones d'hérétiques qui arriveraient dans 3 heures environ, celon mon estimation rapide. je décide donc d'allumer ma radio.
"-Capitaine! 3 colones gigantesques d'hérétiques foncent vers nous.... si vous pouvez les bombarder...
-Oui soldat. sa sera fait, je vous envoie en attendant des renforts. 60 marines arrivent pour vous aider dont 40 sont en arme lourde.
-Bien reçu..... Je ferai du mieux que je peux avec ces effectifs.
-Puisse l'empereur vous faire gagner. Pardon, puisse khorne vous accorder sa force..." répondit-il sur un ton maurose.
J'allais crier mes ordres quand le ciel s'illumina de tirs de nos barges de batailles. je vis une des deux ordes d'hérétiques brûler sous leurs tirs. Plus rien ne tenait debout, que ce soit des char leman russ volé ou des mutants. Mais les deux autres colones se mirent en route beaucoup plus rapidement: les soldats couraient vers notre position mais les thunderhawk tant attendut arrivèrent pour débarquer nos précieux soldats.
Les petits groupes d'hérétiques non loin d'ici arrivaient enfin, après c'être regroupé. Une centaine d'hérétiques, mené par apparament un aspirant champion fonçaient dans la discorde totale. Je criai mes ordres: "Soldats! Mettez vous en ligne! Bolters lourds et plasma lours en première ligne! Après quelques instants, le temps de laisser aux marines de se positionner. Faites feu!" Les troupes lacérée par les tirs de plasma et de bolters s'écroulaient les uns après les autres mais leurs nombre était très important. Alors il fallait improviser: "Soldats, stoppez les tirs.... Marines, chargez! Pour le chaos!" Cette dernière phrase destabilisa plus d'un hérétique qui tombaient come des mouches. Et il fallu que nombre de mes frères reprirent cette phrase pour que le champion du chaos s'arrête dans sa course. Deux camps ennemi pourtant s'arrètèrent dans leur massacre et se toisèrent du regard. Des tirs orbitaux mirent fin à ce silence opressant pour chacun de nous. Ils visaient les troupes de marines du chaos, et prit d'un air de rage, l'aspirant champion me regarda d'un air féroce. Comme pour apaiser sa rage, j'ordonnai aux artillerie de stopper leurs tirs, l'heure n'était plus au combat, mais à la diplomatie....

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Jeu 2 Avr - 14:10

Chapitre II
Partie 4: Bienvenu?



J'active mon oeil bionique, et je voit des silhouettes de relever, là où les tirs avaient frapper de plein fouet les troupes chaotiques. Ils n'étaient plus en rang serré et ordonné, ils fonçaient vers nous dans la discorde la plus totale. Soudain un pod d'assaut atterit juste derrière les hérétiques, les rares survivant grelotaient de peur à l'idée de nous recombattre, ou autre chose, je ne sais pas. C'était le sergent qui sortait du pod: il s'inclina devans le champion du chaos, comme pour s'excuser, et je vis qu'il fît une grimace en se baissant. un hérétique, vétu tout de rouge s'avançat vers lui, et tira son épée, puis la lanca contre le crâne du sergent. Mais une lame chaotique se fichat dans son torse avant qu'il n'achève ce geste: c'était le champion du chaos qui avait agis. il comuniqua sans doute avec ses frères qui chargeaient toujours vers nous, et ils s'arrêtèrent de courir.
Le temps passa, on était aller dans la forteresse chaotique qui était la plus proche, là on y trouva un prince démon dans son trône de crânes. Seul le sergent entra dans cette pièce, quand il en sortit son visage était mélé d'inquiétude, et de fiertée. On avait accès total aux deux autres forteresses, à moîtier construite certes, mais on y avait total accès. Les hérétiques qui y étaient décampirent lorque nous y arrivâmes. Le sergent me conviât à le rejoindre dans la salle de conrôle:
-" Oui?
- J'ai obtenu du prince démon ces deux forteresses, mais...
- Mais?
- Nous devons construire 2 temples à la gloire du chaos, dont un des deux à khorne.
- Et en quoi je serai utile?
- Vous allez vous charger de les construire, mais je veux qu'ils soient piégé..
- Ce sera tout?
- Non, n'oubliez pas que l'Empereur ne vous juge que sur votre coeur, même si vos action le déshonore....
- Merci, j'y vais..."
Je sérrai les dents, la tâche que on m'avais confiée était impossible à concevoir, mais j'y était obliger, où notre action serai un fiasco total. Un anoncelemnt de crânes pour khrone devais faire l'affaire, et lorsque le prince démon l'inspecta, il n'y trouva rien à redire, si ce n'est que il n'avait pas assez de crânes, et tua quelques dizaines d'hérétiques qui devaient être ses servants. Une tour des plus étranges fût érigée pour Tzeench... Là le prince démon n'y jeta pas même un oeil.....

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Ven 3 Avr - 12:03

Chapitre II
Partie 5: Un honneur retrouvé



(il c'est écoulé de nombreux mois entre la partie précédente et celle-ci)

Je courrai à travers les couloir de la forteresse, c'était un véritable labyrinthe, mais le chemin était pleins d'indices indiquant le bon chemin. J'arrivai enfin dans la salle de contrôle, le sergent s'exclama à mon arrivée, mais je n'ai pas entendu clairement ce qu'il à dit. Il m'annonça dans une grande joie:
-" Le signal du grand moment nous est parvenu!
- Vrai? répondis-je comme emporté dans sa joie
- Oui... Et nous allons le faire savoir à ces hérétiques, nos défenses sont prêtes et il ne reste plus qu'a faire exploser leur forteresse et les monuments à la gloire du chaos.
- Mais, l'interrompais-je, les explosifs ne sont actionnable qu'a une centaine de mètre des monuments et....
- Et?
- Hé bien, sous tout ces murs de la forteresse il est impossible d'activer la bombe à distance, enfin en dehors du bâtiment.
- Je le sais, 'est pourquoi je vais l'activer moi-même....
- Mais, ce n'est pas une mission pour vous!
- Si!
- Laissez moi le faire à votre place...
- Non, car vous êtes déjà charger d'une autre mission caporal...
- Laquelle?
- Vous devez faire exploser ces monuments piégé, Vous avez avec vous 3 autres marines et vous serez le chef de ce groupe. Voici le boîtier de commande des bombes."
Je ne répondais pas. Toujours abasourdi par ses propos, il me sortit de mes pensée en me rétorquant: " Vous serez le chef de cette forteresse si je ne revient pas, je sais que je peux vous faire confiance." Et ce fût un hochement de tête qui lui répondît.
Toujours dans mes pensée, les deux groupes de 4 marines chacun se dispersèrent: un chargé de détruire la forteresse ennemie commandé par le sergent, et l'autre commandé par moi chargé de détruire les monuments. Dans mes pensée, je ne voyais pas le paysage défilé, jusqu'au moment où je heurta un hérétique. Fou de rage, il se releva et se lança vers moi, mais un violent coup d'épaule l'en empêcha, c'était mon ami depuis que on était des spaces marines: Jaller. Il suggéra alors: "Et si on leurs montre notre vrai visage?" Les deux autres frères présent le suivirent, c'était également deux ami proches: Rudy et Davian. En quelques secondes les 6 hérétiques furent massacré, sans esquisser le moindre cri. Le chemin continua ainsi, en massacrant tout les hérétiques suivant le chemin, jusqu'au moment où 3 berseks sûrement attiré par le sang nous rattrapa.
-" Par khorne, que font des marines là? dit le premier
- Je ne sais pas, mais ils nous retirent notre sang de nos victimes. rétorqua le second
- Alors, massacrons les! conclut le dernier"
Il chargeaient brandissant leurs haches tronçonneuses. Jaller pointa alors sont lance-plasma lourd et tira sur les berseks à plusieurs reprises. Le premier reçut trois tirs avant de chanceler, le quatrième le propulsa en arrière et le corps bouillonnant s'arrêta de bouger. Le deuxième esquiva un tir direct, mais le reçut dans son épaule droite et courut moins vite, cherchant un moyen de porter en même temps son bolter et sa hache. Le troisième fonçait toujours sur nous et dans un réflexe de survie, je tirait à trois reprises sur lui une rafale de 4 bolter. La dernière rafale lui fit perdre son élan et chancelant tout le parcours qu'il restait à accomplir, il tomba à genoux. Il releva la tête vers moi, et comme pour lui rétorqué les blasphèmes qu'il balbutiait je lui dit: "l'Empereur te salut!" et lui asséna le coup de grâce. Sa tête vola juqu'a son compatriote, qui découvrit avec stupeur notre vrai visage mais il continua sa course afrénée. Rudy lui coupa son avant-bras gauche d'un coup de couteaux agile et le bersek ne pouvant plus rien faire était désespéré. Davian s'avança vers lui et planta son pistolet bolter devans ce qui devait être son front et tira: la tête du bersek explosa sous le tir, et le corp sans vie s'écrasa sur le sol. Davian s'exprima:
-" Sa ma manqué de tuer des con à deux khorne.
- Ne prend pas trop au sérieux celui-ci, il était manchot au point de mourir façe à un garde impérial. rétorqua rudy sèchement.
- En tout cas, sa fait du bien de te retrouver dans ton état normal! me complimentât Jaller...
- Attention!"
Une explosion nous sépara, et je m'écrasait dans ce qui semblai être des ruines d'une ancienne maison.....

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Ven 3 Avr - 17:05

Chapitre III
Partie 1: Un réveil douloureux




Mon écran grésillait encore du choc que j'avais reçu, mais mon écran désignait que mon inconscience avait duré 10 bonnes minutes. Mon écran restait pourtant noir, j'en conclut que j'était enseveli sous les gravât. Et mon intuition se révéla lorsqu'une lumière apparût à la suite d'un choc. J'essayai tant bien que mal de me tirer de là, mais c'était trop lourd. Mais soudain, quelque chose tira la plaque de béton vers l'extérieur: Jaller m'avait retrouvé. Les réjouissance avait commencée:
-" Venez, il est là!
- Sa va? s'empressa Davian.
- Sa peux aller mieux lui répondis-je. Que c'est il passé?
- Hé bien, vous n'allez pas le croire, j'ai détruit un defiler à moi tout seul dit Jaller.
- Tu à raison je ne te croit pas.
- Si, si c'est vrai rétorqua-il.
- Il a raison rappela Davian, un defiler nous à attaquer et nous à bombarder d'obus, vous savez ce que c'est. il pris une pause puis continua: On l'a fait tourner en bourrique, et il à réussit à placer une grenade antichar sur sa carlingue, entre les pieds et le torse, un joli boum.
- Et vous ne m'avez pas réveiller pour la fête?
- Vous dormiez si gentiment, on à pas voulut vous réveiller plaisanta Jaller."
Le dialogue s'en suivit d'un court éclat de rire mais le sérieux devait reprendre le dessus, il nous fallait détruire des monuments à la gloire du chaos. Le chemin se passa relativement tranquillement, seulement deux groupes d'hérétiques nous croisa, et naturellement on les tua sans la moindre hésitation. Lorsqu'on arriva aux monuments, le prince démon semblait dans une sorte de prière: il marmonnait des mots indescriptibles davsn l'autel à la gloire de khorne. Jaller, excité comme un gamin demanda à voix basse:
-" On attaque?
- Tu est fous! répliqua sèchement Rudy.
- C'est tout de même un prince démon... répondit Davian
- Et alors? rétorqua Jaller.
- Stop! Leurs dis-je, on n'attaque pas, on fait sauter tout sa, c'est plus marrant..."
Mon idée séduis tout le groupe instantanément et je pris la télécommande. je presse donc le bouton de la télécommande, et c'est le monument de Tzeench qui explosa le premier: des éclat arrivèrent jusqu'à nous, mais notre couvert nous protège. Le prince démon, sortir de son état léthargique regarda le monument s'effondrer lorsqu'il fût pris dans l'explosion de l'autel. Plein de fierté d'avoir tué un prince démon, je reprenait le chemin vers notre forteresse, mais le prince démon n'était pas mort. Des crânes et divers débris arrivèrent jusqu'à nous et un hurlement indescriptible nous parvenu aux oreilles. Il monta vers la colline proche, et nous aperçût. Il compris immédiatement qu'il devait la perte de son bras droit à nos explosifs.

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Dim 5 Avr - 14:24

Chapitre III
Partie 2: Combattre pour survivre!





Jaller ne réfléchissait pas et il tira un dizaine de décharge de plasma sur le prince démon qui ne s'en inquiétait même pas. Le démon fît jaillir du sol noircît par le chaos une épée noire comme la nuit. Le sol frémissait autour de ses pieds et une brume couleur sang jaillit du sol et entoura le démon qui poussa un énorme cri qui me fit frémir. Ses bruits de pas étaient lourd et sa course effrénée le rapprocha de nous. Une pluie de plasma et de bolt jaillissait sur lui, mais rien ne semblait l'empêcher de continuer. Les bolts faisaient éclater la chair du démon sous l'impact et du sang noir en jaillissait, le plasma brûlait sa peau et son sang bouillonnait sous l'impact. Malgré ce déluge de feu, le démon nous côtoyât et cracha des flammes sur nous, d'un coup d'épée Jaller, Davian et Rudy se retrouvèrent à 20 mètres de là.
-" Vous allez payer! Cracha le démon.
- Compte là dessus! lui renvoyais-je.
- Que compte-tu faire vermine?
- Te tuer!"
Je dégainait ma lame bénie mille fois et frappa sa lame maudite. Je pouvais sentir dans mon manche la lame frémir sous les puissances noires, mais la sienne commençait à fondre. Il recula surpris, et j'en profitait pour surgir sur lui et ma lame se ficha dans son corps: cela lui extirpa un cri de douleur gigantesque. Mais il me repoussa d'un coup de poignée avec sa lame noire. Mon épée toujours fichée dans son corps le brûlait terriblement, il tentât de la retirer lorsque Jaller lui dit comprendre qu'il était toujours là: il lui tira un tir de plasma chargée dans sa tête et ses yeux semblaient bouillir. Rudy accourut vers moi pour m'aider à me relever tandis que Davian fonçait à la rencontre du démon. Davian dégainât sa lame tronçonneuse et frappa de pleins fouet la jambe gauche de son propriétaire, il la fit tourner à casser sa lame mais le démon avait recouvré la vue non content de devoir supporter d'autres douleurs le frappa de son pommeau. Davian surpris de cette manoeuvre se laissa faire et à terre vît le démon en train de découper son bras gauche. Il le prit et le pressa comme une orange et but tout le sang s'en écoulant. Puis prit d'un rire moqueur pour le propriétaire de ce bras le jeta en direction de son propriétaire toujours abasourdit de cette manoeuvre. Le marines estropié tombât alors et sombra dans l'inconscience. Jaller tentât de recommencer en tirant sur la tête du démon mais celui-ci au courant de ses projet esquiva les tirs et pointa sa lame vers Jaller pour l'enfourcher. Jaller esquiva de justesse, mais y laissa sa jambe droite dans le mouvement d'épée du démon. Désemparer il s'écrasa à terre et vociféra des injures que le démon réprimât d'un coup de pied écrasant sa victime. Rudy dans son infinie sagesse me dit:
-" Ton épée est le seul moyen de le vaincre, mais là où elle est.
- Alors il faut la récupérer.
- Impossible, me rétorqua-t-il, il faut percer sa défense pour l'attraper. Bon, je ne voit que sa pour gagner donc je vais l'attaquer et pendant qu'il sera occupé, tu attrapera cette lame.
- Non! Et je te signale que c'est moi je chef ici!
- Je sais mais c'est le seul moyen...."
Le prince démon nous interrompit en faisant jaillir du sol ses forces noires. Rudy tira des bolts jusqu'à ce que son chargeur se vide, et continua à le charger avec son couteau de combat. Je tirait quand à moi sur le démon en estimant où étaient ses points vitaux avec les palpitations de son corps. Rudy sauta au dessus du coup d'épée rasant le sol et planta son couteau dans le bras du démon et couru avec jusqu'à son corps tailladant tout son bras. Il arriva jusqu'à l'épée en question et la retira de toute ses forces. Il entailla de plusieurs coup de torse du démon qui hurlai sa douleur et sa rage. Mais le démon dans un sursaut d'orgueil attrapa le marines et le serra si fort que des cri de douleurs me parvinrent. Rudy, lui aussi dans un sursaut d'orgueil attrapa sa ceinture de grenade et la lança dans la bouche du démon qui riait, après avoir dégoupiller une grenade frag. L'explosion entourât entièrement le prince démon, il lâcha Rudy qui s'écrasa par terre inconscient de son exploit.

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Dim 5 Avr - 15:26

Chapitre III
Partie 3: Un moment de répit?




J'accourut vers Rudy qui reprenait ses esprits. Je le félicitait de son exploit lorsqu'il me tendît ma lame. Mais nos réjouissances étaient courtes car le démon bougeât encore et se releva la tête en sang. Une lumière rouge jaillit de sa main et cette force nous propulsa au loin. Lorsque je réussit à me relever, le prince démon attrapa Rudy et le lança comme une balle dans des ruines. Il s'approcha de moi tranquillement et m'adressa la parole:
-" Je croyait que tu allai me tuer, vermisseau.
- Ce n'est pas finit!
- Ô que si! Tu est totalement désarmé et tu est à ma merci. Que veut-tu faire?
- Te tuer!
- Petit comique!"
Sur ses mots s'arrêtèrent son calme et il se lança contre moi. Je fait une roulade à ma droite pour esquiver son coup, et lorsqu'il se retourne j'envoie une grenade antichar sur lui. Il chancelle mais il est toujours vivant, et le nombre de grenades à laquelle il à survécu m'inquiète. Il me fonce dessus malgré ses blessures, j'esquive comme à la dernière tentative de sa part, mais prévoit mes geste est me propulse en arrière sur plusieurs mètres. C'est alors que je voit mon épée au sol non loin de moi, mais le démon la voit également et s'interpose entre moi et ma lame. Pris de désespoir je charge de démon, à mains nue, et c'est à ce moment là que Rudy surgit derrière le démon et l'entaille de son couteau en plusieurs points. Il me cri: "Vas-y! C'est le moment"
Il grimpe alors sur le dos du démon, mais celui-ci l'attrape et au moment où j'arrive à côté de lui. Je glisse entre ses jambes et court vers mon épée. Rudy quand à lui se dégage de l'emprise du démon et continue son travail mais ce dernier l'entaille de ses griffes long comme des poignards, et Rudy en sang s'écroule par terre de fatigue et de blessure. Mais son sacrifice n'a pas été vains et j'empoigne alors ma lame bénie. Je charge le démon qui fait de même, et il lance son bras vers moi que j'esquive et tailladant sont bras je parviens jusqu'à lui et le tranche de toute mes forces. Mais un prince démon reste extrêmement résistant et son souffle parvient encore jusqu'à moi. J'entreprend alors de l'achever mais il ne se laisse pas faire et me repousse d'un revers de la main. Au sol et désarmé il tente d'écraser son pied contre moi, mais j'attrape au dernier moment ma lame et l'enfonce dans son pied: le choc est grand et la douleurs qu'il ressent lui laisse échapper un hurlement qui me perce les oreilles. Mais mon coup ne l'empêche pas de réitérer son coup, mais je roule à ma gauche et esquive de ce fait son pied. je me relève alors et fonce contre le démon mais il fait de même, et nous nous percutons. Plus imposant que moi, le démon chancelle à peine contrairement à moi, il tente alors sa chance mais d'un pas agile je me remet debout et esquive sa tentative de me bloquer. Il tente à nouveaux de m'attraper mais j'esquive encore adroitement et de toute mes forces je frappe de mon épée le poignet du démon qui se brise et se tranche sous la pression du choc: le démon n'avait plus de mains. Un cri de douleur lui échappa et il s'affala sur le sol, il me regarda et ferma les yeux avant de me parler convaincu de sa mort:
-" Bravo vermine, tu m'a vaincu. Mais ta victoire sera de courte durée car le chaos me vengera!
- Cause toujours! lui répondis-je."
Et je lui plante ma lame dans son crâne broyée par toute les grenades qu'il à reçu.

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Jeu 30 Avr - 14:00

Chapitre III
Partie 4: Un retour triomphal?


Mon casque grésilla alors: il était drôlement amocher mais parvenait tout de même à marcher. Une communication me parvenait et c'était un des rares transport rhino, qui ne sont pas utilisé par la première compagnie, qui s'avançait vers nous. Il arrivait juste et un apothicaire en sortit. Prit de soulagement, je laissa échapper un long soupir que l'apothicaire perçu lui aussi. Quand il vit le corps du prince démon sans vie il me lança:
-"Bien joué!
- Merci....
- Vous êtes blessé?
- Je croit que non..
- Et moi je croit que si..."
Il montra alors du doigt mon bras gauche couvert de sang: le sang sortait d'un trous béant de couleur rouge sang. C'est alors que la douleur arriva jusqu'à mes nerfs et un grincement de dent me serra la mâchoire."Ne vous en faite pas, ce n'est pas grave." annonça l'apothicaire après quelques examens préliminaires. Au début je n'avait pas remarquer, mais deux autres marines l'accompagnaient et ils contemplaient la dépouille du défunt prince démon. Lorsque l'apothicaire fini, il me demanda immédiatement après: "Où sont vos compagnons?" Cette question m'embarrassait, car le combat m'avait fait perdre la notion de l'espace. Mais je me souvint de l'emplacement de leurs corps: "Heu, ils doivent être ici, là et là-bas.... Ils sont tous mort je croit..." Mais l'apothicaire répliqua immédiatement après: "C'est à moi de voir sa.."
Puis les deux autres marines m'escortèrent jusqu'au rhino puis me demandèrent si j'avait accompli la mission, je répondit bien sur oui. On entama alors une discussion que l'apothicaire coupa presque aussi rapidement que elle avait commencée. Mes compagnons étaient en vie et ils leurs fallait des soins immédiatement.
On les transporta tous dans le rhino une fois que l'apothicaire eu finit les premiers soins. puis une fois revenu à la forteresse il les emmenèrent à l'apothicarium. Quand à moi je devais prendre du repos: ordre du sergent....

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Mar 26 Mai - 8:46

Chapitre III
Partie 5: la fin de la mascarade






L'alarme retenti. Comme je courrai à mon poste je rencontra en chemin Jaller. Toujours armé de sont lande-plasma lourd, il courrait à sont poste. Ont sortit finalement vers la porte nord principale, et dans la petite cours qui sépare les mur des fortifications, des chars se postaient, tandis que deux wirlwhind tiraient des salves d'obus. Et je grimpe alors jusqu'à mon poste, en haut de la porte nord.
Au loin se trouvaient des millier d'hérétiques à en juger la masse grouillante de noir qui fonçait vers nous. De cette masse dépassait quelques haut gabarit, sans doute des marines renégats. De çà et là des obus les percutaient faisant quelques trous mais la masse grouillante les résorbaient aussitôt.
L'attente insupportable et longue précédait le carnage qui allait avoir lieu. Quand ils franchirent la portée maximale de tir, les bolters lourd, lance-plasma lourd et canon laser crachèrent la mort sur les renégats. Au début, ils ne semblaient plus avancer sous ces tirs mais en fait, ils avançaient inexorablement. malgré tout ces tirs. J'estimait que le nombre de mort dans le camps ennemie était déjà de l'ordre du millier lorsqu'il arrivèrent à porter de fusil bolter. Là plus rien ne traversait le périmètre, hormis quelques marines renégats courageux qui finissaient leurs course quelques mètres plus loin. Ceci dura le temps que un bon nombre de nôtres durent recharger. Là les tirs étaient moins intense, et la masse avança jusqu'à nos fortifications. Beaucoup se demandaient comment faire alors que quelques tirs de laser nous effleuraient, ainsi que quelques bolters. La mort pleuvait sur eux, lorsque je vit un marine venir avec un pack d'explosif sans doute. je voulait lui tirer dessus, mais des hérétiques se mettaient tout le temps en travers de mes bolters. Il arriva à 5 mètre de la porte lorsque je décida que c'était trop tard, et une grenade semblait être le seul moyen de l'arrêter. Ma grenade tombait lentement, alors que le marine semblait encore plus lent jusqu'à l'explosion le temps me parut de plus en plus lent. Et c'est l'explosion qui me sortit de ce état, une gigantesque explosion, sans doute due aux explosifs entoura toute la porte et les alentours sur 50 mètres. Je regarde alors en direction de la porte, de l'intérieur elle ne semblait avoir rien reçue, de dehors c'était différent, elle était totalement calcinée par les flammes et semblait avoir plusieurs fissures.
Les hérétiques tentaient toujours de passer notre mur lorsque j'en vit plusieurs tenter d'escalader, mais c'était sans espoir. Un second marine avec un autre pack d'explosif courait vers la porte encadré par trois autres marines renégats. Je tire dans leurs direction, et un des trois marines qui l'encadraient s'écroule. Mais c'était trop tard, il étaient à la porte et le marine qui portait le pack le jeta en direction de la porte puis tira dedans avant de tout embraser dans une explosion. L'explosion nous secoua et la gigantesque porte tomba dans cet embrasement. La masse d'hérétique fonçait dans ce goulet d'étranglement, et les deux char predator qui avaient survécu aux combat se tenaient prêt à les déchiqueter en morceaux. Rares étaient ceux qui passaient la seuil de la porte mais la pression était de plus en plus forte à tel point que ils finirent par envahir la cour. Une gigantesque mêlée s'en suivit, et de mon promontoire, je voyait ce massacre. Je saute alors des restes de la porte et atterrit sur 3 hérétiques. Je dégaine mon épée et tranche tout ce qui passe à portée, le flot continu commence à faiblir. C'est alors qu'un cor résonne, et la masse grouillante qui n'était pas rentrée cours dans l'autre sens, mais ceux qui étaient à l'intérieur se battaient comme des chien, avec l'énergie du désespoir. Malgré cette force, c'en était finit de la bataille....

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Mer 10 Juin - 16:25

Chapitre IV
Partie 1: une lueur d'espoir?


Cela faisait une semaine que les hérétiques faisaient le siège de notre forteresse. La porte qui était tombée avait été réparée par les techmarines, cependant elle semblait ne pas vouloir tenir bouger, malgré tout les tirs d'obus qu'elle avait encaissée. Hier les hérétiques ont reçu des renfort frais, et l'assaut qui à suivit à bien faillit passer notre cher mur: ils étaient organisé, et j'ai émit l'hypothèse que des marines de l'alpha légion les avaient rejoint, vu ce degré d'organisation. Depuis le début du siège seul 6 de nos frères sont morts: 5 durant le premier assaut, le dernier est mort par un tir d'obus reçu de plein fouet. Inversement, les hérétiques sont morts par milliers, les cadavres s'entassent à hauteur de mes épaules ce qui me fait froid dans le dos. Au début, l'odeur de chair pourrissante et de sang me donnait la nausée, mais je me suis habitué. Ce monticule de cadavre les fait trébucher dans leurs courses, je ne m'en plaint pas mais ils s'en servent pour escalader nos murs, et les tirs d'obus constant nous empêchent de nettoyer dehors.
L'alarme retentit et je m'y suis habité. les obus qui pleuvaient sur notre position étaient plus nombreux, ce qui présageaient un assaut et comme si mes prédictions se réalisaient, l'assaut arriva. Je coure dans les couloirs et arrive à ma place: au dessus de la porte principale, au nord. Je tirais encore et encore sur le flot d'hommes en noir, ce qui me lassait de plus en plus. Cependant, cet assaut paraissait conséquent par rapport aux assaut précédents. La mort hurlait de nos rempart, tuant tout ce qui approchait de la zone du "cimetière à hérétique" comme je l'appelai. Ce spectacle continua un certain moment, jusqu'à ce que les obus cessèrent de pleuvoir sur notre position. En utilisant mon oeil bionique, je vit plusieurs dizaines de defiler foncer sur notre position. Alors ma radio tintât donnant l'ordre de tous lancer une grenade, chose que nous exécutèrent tous en même temps, je ne sais dire le nombre de renégats qui périrent lors de cette explosion. Malheureusement, ils avançaient inexorablement vers nous, certain utilisant des cadavres pour se protéger. Arrivé en bas de notre muraille, ils entassaient les cadavres pour se hisser vers le haut, nos tirs concentré sur eux les empêchaient de travailler correctement, mais des échelles de cadavres montaient inexorablement.
J'eus presque un sursaut, lorsque je me redit compte qu'un bersek avait réussit à atteindre le haut de notre mur. Il tua froidement trois de mes frères jusqu'à ce que je me tienne face à lui. D'un coup de hache sûre il l'abat sur moi comme s'il voulait me couper en deux. Mais d'un pas agile je recule , sa garde baissée, j'en profite pour surgir face à lui. Malheureusement, de son autre bras il attrape son couteau de combat et pare mon coup d'épée, d'un autre mouvement sa hache s'abattît sur mon torse. Heureusement pour moi mon fusil bolter, coupé en deux, encaissa une bonne partie de l'impact et mon blindage le reste. Je le vit alors actionner sa hache, mais je recule trop vite pour qu'il ne l'actionne sur moi. D'un pas sur il cours vers moi, mais profitant de son élan je me baisse et passe en dessous de son coup de hache latéral. Je termine mon mouvement en l'embrochant, tel un animal à la broche, il mourut sur le coup.

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Jeu 11 Juin - 12:38

Chapitre IV
Partie 2: Fuyez!


Mes réjouissances furent de courte durée: deux berseks m'encadrèrent quasi-immédiatement et de leurs hache tronçonneuse coulait du sang. Ils chargèrent en concerts chacun et leurs coups se suivaient, j'eus beaucoup de mal à esquiver ce premier assaut, le second me fit perdre l'équilibre et le bersek derrière moi me poussa dans le vide. Une seconde me fallut pour que je me réceptionne et me remette debout, les deux berseks en profitèrent pour me sauter dessus. Mais d'un habile mouvement, je ne sais pas comment j'ai fait, un des deux bersek s'empala sur mon épée, le second étourdit par sa chute ne comprit pas ce qui lui arriva: sa tête roula sur quelques mètres.
Un soupir m'échappa mais la porte céda à ce moment là, comme si ne pouvait pas respirer. Un defiler avait déchiqueté la porte et se trouvait en première ligne, une montagne de cadavre le précéda mais ils n'arrêtèrent pas la pluie d'obus que les char predator crachaient. La machine impie s'écroula l'instant d'après et emporta les hérétiques qui passaient à côté dans son explosion. Cependant, un nombre incalculable d'hérétique franchit le seuil de la porte. Ceux qui ne finissaient pas lacéré par les tirs des deux char predator mouraient des tirs de la ligne de marines posté devants la porte de la forteresse.
Cette situation dura presque une dizaine de minute et je pense qu'elle pouvait durer éternellement mais les berseks étaient de plus en plus présent sur les remparts. Un des deux prédator explosa et je découvrit avec stupeur que un defiler avait réussit à escalader le mur. Le second char ne tint pas longtemps face à la horde de renégats plus nombreuse, l'ordre de repli dans la forteresse retentit dans mon oreillette.
Je vit deux de mes frères sauter du mur et courir vers notre direction. Deux haches, lancée se fichèrent dans leurs dos en les figeant sur place. Je ramasse alors un fusil bolter d'un de mes frères mort par terre et tire sur le responsable de cet acte, qui meurt aussi rapidement que mes frères. Les lourdes portes de la forteresse se mirent en mouvement me signalant que si je ne rentrait pas je mourrait dehors. Ma course était parsemée de tirs et d'explosion ainsi que deux hérétiques qui étaient là je ne sais comment. d'un geste plein de rage, j'attrape les crânes de ces deux hérétiques que je broie et écrase sous la pression de mes paumes. De justesse, j'atteint la porte avant qu'elle ne se ferme et un tremblement me prouva qu'elle était fermée.
La forteresse fourmillait à l'intérieur, tout le monde courait pour chercher sa position. Quand à moi, j'était convié à aller chercher des munitions. Une fois dans l'armurerie, un techmarine me tend quelques chargeur puis me jette un rapide coup d'oeil avant de me dire de m'en aller, chose que je fit très rapidement. J'entendit un gigantesque craquement lorsque j'allai vers la porte nord. je coure vers ma destination, la lumière du soleil m'éblouit quelques secondes....

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Ven 12 Juin - 8:18

Chapitre IV
Partie 3: S'enfuir? Ou mourir?



Un frison me parcourut le dos. Le spectacle qui m'était attribué de voir était répugnant: des bersek tuaient à la chaîne mes frères puis leurs découpaient le thorax pour en extraire le coeur chaud qu'ils mangeaient. j'eus le droit de spectateur peut de temps, en effet un groupe de trois hérétique me virent puis après avoir crié que j'était là foncèrent vers moi. Malheureusement pour eux, mon fusil bolter était charger, ils moururent d'un bolt dans la tête. Les trois berseks rescapé de la fusillade, ceux là même qui avaient profané les corps de mes frères, couraient vers moi. D'un chargeur complet le premier tombât, le second face à moi ne compris ce qui lui arrivait que trop tard: une épée lui coupa la tête, pile entre le casque qu'il avait remit et son armure. c'est avec le troisième bersek que j'entreprit un duel acharné: il me lance sa hache que je dévie avec mon épée, avec son couteau de combat il tente de me porter un coup à la poitrine que je pare avec ma lame. Son second mouvement me laissa sans voie, il pivota sur lui même au moment où je lui porte un coup semblable à son précédent et attrape mon épée entre son bras et son corps, puis continue de pivoter et m'arrache l'épée des mains.
Il semblait sourire de joie lorsqu'il était face à moi, mon épée en main. mais d'un coup de tête ce sourire disparu et il tentât de me toucher à tâtons, cependant j'était déjà partit pour chercher sa hache. il était déjà derrière moi quand j'attrapa enfin sa hache, et il frappa de toutes ses forces, cependant sa hache s'interposa. De son autre bras il essaya plusieurs fois de me planter son couteau de combat mais d'un mouvement agile je repousse toutes ses tentatives, pousse son bras gauche où il tien mon épée et coupe son poignet de sa hache. Cette lacération lui extirpa un cri de douleur mais sa charge s'en fut plus rude: il se cogna à moi, comme pour me toiser du regard et planta mon épée dans ma cuisse droite. D'un réflexe, je lui frappe de plein fouet le corps que je lacère avec sa hache. A terre et son corps entaillé d'un trous béant suintant le sang il adressa une mince prière avant de s'en aller dans les profondeur de la mort.
Malheureusement pour moi, un nombre important d'hérétiques avaient suivit le duel et voulaient venger sa mort. Ils couraient vers moi qui boitait et je me demandait comment m'en sortir. C'est là que je me rappelait avoir garder une grenade frag sur moi. je la dégoupille et la lance en plein milieu des hérétiques ensuite je retire mon épée de ma cuisse et la remet dans son fourreau. Je recharge le plus vite possible mon fusil bolter et coure dans la direction opposée à mes assaillants. Une explosion extirpe à ces renégats des cri d'agonie et de douleurs, ils continuaient à me charger, mais n'était plus que au nombre de trois, les autres étaient soit mort soit partit ailleurs. Au détour d'un couloir, je me cache et les attends: ils passent si vite qu'ils ne me virent pas, et d'un coup d'épée, deux furent embroché, le dernier se prosterna, de ma main j'attrape son crâne et le broie de toute mes forces.
Deux intersections plus tard je découvre une barricade érigée par mes frères, deux cadavres se trouvaient de l'autre côté et des traces de combat évidentes se trouvaient là. Mon armure avait administré les premier soins et je ne sentait plus la douleur de ma plaie. De l'autre côté de la barricade je découvre d'autre cadavres de mes frères, tous la poitrine ouverte et le coeur arraché. Au gré de mon avancée, je découvre d'autres cadavres de mes frères puis entend un cri. je court dans la direction de ce cri suivit par des tirs de bolt et également des bruits ressemblant à une tronçonneuse. Lorsque j'arrive sur place je découvre un bersek, affublé de quatre bras portant chacune une hache tronçonneuse en train de manger le coeur de mes compagnons. Il termine son repas et s'avance vers moi, il est plus grand que moi et possède une musculature impressionnante. Malgré ce désavantage, j'entame le combat sachant qu'il à massacré tout mes frères présents sur sa route.

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clonetrooper
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7093
score : 9267
Réputation : 24
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 25
Localisation : Sur le Roc

MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   Mar 28 Juil - 7:40

Chapire IV
Partie 4: un sauveur pour l'humanité.


Je rendait coup pour coup et peinait à tenir en haleine l'affreux bersek qui de ses quatre bras maintenait une pression constante. Mais je recule inexorablement et il me vint à buter contre le mur. Là il attrapa mon bras gauche, puis me jetant en l'air de sa force herculéenne il me désarme et attrape mes deux bras. De ses deux autres bras il retire mon casque et caresse mon thorax avant de saliver.
Heureusement, un tir de fuseur lui dit exploser la tête: c'était le capitaine qui était descendu pour organiser les défenses. Il m'aida à me relever avant de me dire de reprendre mes armes, le gros des forces est en train d'arriver. N ous n'étions que deux dans l'immense salle où des dizaines de cadavres de mes frères disparu gisaient, l'abdomen ouvert. De nombreux cri de guerres de se rapprochaient, avec le tumulte des pas. Vint alors une explosion qui fit voler la barricade sur quelques mètre pour l'éparpiller par terre un peux plus loin.
Je tire jusqu'à ce que le corp à corps ne soit inévitable, et à ce moment là de nombreux corps d'hérétiques gisent sur le sol rouge sang. Je coupe la tête aux premier assaillant et fait virevolter mon épée de gauche à droite, ne regardant plus ce que je fait pour tuer le plus possible de personne. Mais, ce n'était pas assez le flot in continu d'hérétiques envahissaient la salle, et plusieurs épée vinrent se frotter à mon armure. Je coupe, écrase et déchire tout ce que je voit sans me soucier si c'est juste une blessure ou un cadavre que je laisse derrière moi. Soudain, une gigantesque explosion semblât faire trembler tout l'édifice, ça ressemblait à un tir orbital: la flotte impériale était venue! De nombreux hérétiques, secoué par la secousse fuirent hors de la salle et bientôt il ne restât que moi et le capitaine ainsi qu'un sol jonché de cadavres rouge sang.
On décida de sortir voir ce qui se passait et plusieurs frères nous rejoignirent en route. Dehors, un magnifique spectacle s'offrit à nous: des Gardes impériaux ainsi que des Darks Deamons de la 5ème compagnie massacraient les rang hérétiques. Malheureusement, je vit trop tard un sorcier du chaos finir son incantation et offrir en offrande des dizaines de pauvres malheureux aux forces noires. Leurs corps, mouvementé à cause des convulsions, explosèrent dans une gerbe de sang. de leurs corps jaillirent des buveur de sang qui crièrent à l'unisson. Après ce cri, des démon sortirent de terre avant de foncer sur la première personne qu'il virent. Une gigantesque mélée s'en suivit, où les démon avaient un avantage certain. Il ne fallut que quelques seconde pour que des démon s'offrent à nous, et pour beaucoup un frisson nous parcouru.
Ma lame mille fois bénie renvoi tout les démon blessé dans le warp mais dès qu'il y repartent, d'autre en sortent. Un buveur de sang arrive enfin sur notre position et fauche deux de mes frères, je tente de le toucher mortellement à la nuque mais il se relève trop tôt. Il balance alors sa gigantesque hache de gauche à droite pour me couper mais j'esquive d'un mouvement agile, ma douleur à la cuisse se fait sentir et je n'arrive pas à suffisamment m'éloigner du démon, appuyer par d'autres démon mineur qui me bloquent. Je n'ai d'autres choix que d'essayer de parer son coup, je m'envole sur plusieurs dizaines de mètres du buveur de sang. Je me réveille et découvre que ma lame est fendue en deux, mon corps endorlit refuse de bouger. Une marre de sang est sous moi, et je découvre avec stupeur quelques mètre plus loin devans moi une paire de jambes d'un space marines. J'essaye de me mètre debout et constate par ce fait que cette paire de jambes plus loin sont les miennes. Quelques secondes après je m'écroule de fatigue et de désespoir pour sombrer dans les ténèbres de la mort.......




FIN

pour ceux qui auraient aimé, je prévient, j'avais prévu une autre fin semblable à celle-ci mais j'en ai un peux marre de continuer plus loin Razz

_________________
Vous tomberez la foi au cœur car vous mourrez pour Lui!
Puisse l'empereur, veiller sur vous!

http://bloods-ravens.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fausse révolte?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fausse révolte?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est la vrai quelle est la fausse
» Comment recouvrir un mur en fausse pierre
» 1943:L'ultime révolte
» Fausse ronde Sonnet N° 8 Danse
» Fausse monnaie grec des comptoirs grecs de Sicile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité Des Amateurs  :: Le quartier des fanfics :: Fanfic Terminé-
Sauter vers: